Fandom

Belgiki - Wiki for Belgium

CDH

1 044pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion6 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Le Centre démocrate humaniste (cdH) est un parti politique du centre. Né le 18 mai 2002, il est issu du PSC (parti social chrétien, lui même issu de la déconfessionalisation du parti catholique en 1945). Au 19ème siècle face aux Ultramontains qui alignaient leur conduite sur les positions du Pape, dont le leader était Woeste, est apparue après l'encyclique du pape Léon XIII "Rerum Novarum" une tendance plus sociale inspirée des prêtres Daens et Cardijn(fondateur de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne).

Au sein du PSC diverses tendances existaient(CEPIC -défense des indépendants et DC -démocratie Chrétienne-, appuyée par le syndicat CSC) qui ont été dissoutes par Gérard Deprez. Ce dernier est passé depuis au MR en créant le MCC. Citons parmi les anciennes personnalités importantes du PSC: P. Harmel, A. Gilson, C F Nothomb, M. Wathelet (qui fut informateur, ministre de la justice et puis juge à la Cour de Justice des CE), P. Maystadt, P. Vanden Boeynants, J.Michel, G. Deprez, J. Duvieusart, P. Wigny, R. Langendries.

De tendance démocrate chrétienne et issu du personnalisme (E. Mounier), le cdH s'oppose à la lutte des classes, à l'initiative du tout à l'état (tendance socialiste) ou du tout à l'individu (tendance libérale). C'est un parti centriste qui attache de l'importance aux valeurs de la famille et de l'humain (opposé à l'avortement, l'euthanasie, l'adoption par des couples homosexuels), aux mouvements associatifs. Il s'oppose au rejet de l'étranger que prône l'extrême droite.

Lors de la disparition du sigle PSC au profit du sigle cdH une petite fraction du PSC a créé le CDF (= chrétiens démocrates francophones-, opposés à la suppression du sigle "chrétien"). Le CDF reste très minoritaire et n'atteint pas le seuil de 5 % de votes imposé en région bruxelloise pour avoir des représentants au sein du Parlement bruxellois.

Après la présidence de G Deprez, de CF Nothomb, un interim de Philippe Maystadt( sigle de la main tendue), la présidente actuelle est Joëlle Milquet, députée au Parlement Fédéral. Le parti "frère jumeau" du cdH au plan des valeurs morales est le CD&V ("Christen-Democratisch en Vlaams"). La radicalisation des revendications communautaires flamandes du CD&V depuis la fin des années 70 (dans la foulée du Walen Buiten) constitue cependant un écueil à ce rapprochement.

Le cdH est actuellement au pouvoir avec les socialistes dans la région bruxelloise et en Wallonie. A Bruxelles, les figures de proue sont Benoît Cerexhe(ministre régional de l'emploi), Clotilde Nyssens(sénatrice spécialisée dans les questions éthiques et conseillère communale à Schaerbeek, cycliste), Denis Grimberghs (chef de groupe au parlement bruxellois), André du Bus (chef de groupe à la Cocof et député régional), Julie de Groote(députée régionale), Francis Delpérée (triple casquette de sénateur de communauté et député au Plt cté française et régional , bxllois,constitutionnaliste de grand renom),Bertin Mampaka( député régional), Céline Frémault(Uccle), Jean-Jacques Viseur (échevin des finances à Charleroi, député et éphémère grand argentier sous Jean-Luc Dehaene), Denis Grimberghs(Schaerbeek) et Michel Lemaire (Woluwé St Lambert). Au niveau fédéral le chef de groupe à la Chambre est Melchior Wathelet (junior) qui est très actif dans ses propositions de lois dans le domaine de la justice. A la communauté française, sont ministres cdH Marie-Dominique Simonet (enseignement) et Catherine Doyen-Fonck (jeunesse et petite enfance) et pour la région wallonne Benoît Lutgen (agriculture,..), André Antoine (ministre régional wallon du logement originaire de Perwez)

Les élections communales du 8 octobre 2006 ont renforcé ce parti que certains voyaient disparaître en le faisant passer pour la Région de Bruxelles Capitale de 48 à 88 mandataires et à Namur Jacques Etienne devient bourgmestre suite aux affaires de falsification de marchés publics commises par le socialiste Bernard Anselme, précédent bourgmestre (affaire Sogetec) tout comme à Dour dans le Borinage, Carlo di Antonio, député régional et organisateur du Dour Musique Festival renverse avec un score de 40 %, suite à un transfuge du PS l'ancien bougmestre Yvon Harmegnies et entre en coalition avec le MR et Ecolo. Le cdH entre aussi dans la majorité à Nivelles (bgm Huart renverse les visées sur le mayorat du ministre de la défense Flahaut) et à Charleroi où les affaires ont réduit le poids du PS même s'il y reste dans la majorité..

Ce nouveau type de majorité (cdH, MR, Ecolo)contraste avec "l'Olivier" (PS,cdH,Ecolo) situé plus à gauche.(Voir aussi==


Cette page est une ébauche
Vous êtes cordialement invités à l'améliorer !

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard