Fandom

Belgiki - Wiki for Belgium

Église Protestante Unie de Belgique

1 044pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

L’Église Protestante Unie de Belgique (EPUB) est héritière de la reconnaissance de son Synode par l’État belge en 1839 et elle est le fruit de l’union, en 1978, des principales familles spirituelles protestantes présentes en Belgique. Pour ces raisons, l’État belge a reconnu le synode de l’Église Protestante Unie de Belgique comme “seule autorité ecclésiastique” de toutes les Églises protestantes de Belgique. Depuis juin 2003, l’État belge reconnaît comme organe représentatif du Culte protestant-évangélique le CACPE (Conseil Administratif du Culte Protestant-Évangélique).

L’EPUB regroupe une centaine de communautés dispersées dans tout le pays. Ces paroisses se reconnaissent héritières de ceux qui ont confessé leur foi dans différents textes de référence, depuis le Symbole des Apôtres jusqu’au Catéchisme de Heidelberg en passant par le Symbole de Nicée-Constantinople et la Confessio Belgica, et elles inscrivent leur foi dans la tradition des Églises issues de la Réforme du 16e siècle.

L’Église Protestante Unie de Belgique se place sous l’autorité des Saintes Écritures, qu’elle reçoit par le Saint-Esprit comme Parole de Dieu, règle suprême de sa foi et de sa vie.

Elle témoigne d’une présence protestante minoritaire dans un pays qui, sociologiquement, est en majorité catholique romaine. À ce titre, elle veut s’insérer dans le tissu social afin d’exercer une action spécifique concrète tant sur le plan spirituel que social et culturel, voire sur le plan politique.

En tant qu’institution, elle fait sienne la devise “Ecclesia reformata, semper reformanda” (Église réformée, toujours à réformer) qui doit garantir l’actualisation du message chrétien et la capacité de l’Église de répondre aux exigences du temps et de la société dans un monde en devenir.

Le protestant accorde une importance primordiale à l’Église locale ; il n’hésitera donc pas à parcourir quelques (dizaines de) kilomètres supplémentaires pour trouver une communauté qui corresponde à sa sensibilité spirituelle. L’Église locale élit en son sein, pour un temps limité, au moins quatre “anciens”, hommes ou femmes non rémunérés, chargés de “gouverner” collégialement l’Église. Le pasteur (homme ou femme), d’abord pressenti par le collège des anciens (appelé “consistoire”) est ensuite élu démocratiquement par l’ensemble des fidèles de la paroisse (l’assemblée), généralement pour une période de sept ans, renouvelable. Une équipe de diacres, hommes et femmes bénévoles chargés d’aider, au nom de la communauté toute personne en difficulté, est également désignée pour organiser les visites aux malades, aux isolés et aux handicapés. L’assemblée se prononce annuellement par un vote sur les comptes et le budget de l’Église et délibère sur les projets décidés par l’ensemble de ses fidèles. L’assistance au culte peut varier de 20 à 200 personnes selon les paroisses. Si l’on tient compte des “sympathisants” adultes et enfants, 35 à 40 000 personnes sont en contact avec l’E.P.U.B., regroupées dans plus de 100 paroisses (65 francophones, 35 néerlandophones, 3 germanophones et 2 anglophones).

Une Église locale ne peut toutefois pas vivre de manière indépendante. Elle est donc liée à d’autres, d’abord aux niveaux régional et national.

L’assemblée régionale (le district) comprend trois délégués par Église locale. L’E.P.U.B. compte six districts, quatre francophones et deux néerlandophones.

Sur le plan national, l’assemblée synodale, autorité souveraine, est formée de délégués des districts et de quelques représentants de ministères spécialisés. Le nombre des pasteurs délégués au Synode ne peut être supérieur au nombre des délégués laïques. L’assemblée synodale élit son président (appelé modérateur) pour deux ans ; il est indifférent qu’il soit ou non pasteur. Elle élit également pour quatre ans le conseil synodal, exécutif de dix membres (hommes et femmes, et au maximum quatre pasteurs), dont le président (obligatoirement un pasteur). Elle élit enfin les membres des commissions nationales (5 à 7 membres par commission, élus pour quatre ans) ; les principales commissions portent les titres suivants : Christianisme et Islam ; Christianisme et Judaïsme ; Église et Politique, Paix et Justice ; Missions ; Médias ; Ministère pastoral ; Enseignement religieux protestant ; Jeunesse ; Diaconat paroissial ; Migrants ; Église et Coopération au Développement.

Voir aussiModifier

Protestantisme

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard